Logo_LysRoyale

Ségolène ROYAL a déclaré à plusieurs reprises et encore dimanche dernier sur France 5 que la gauche n'est pas majoritaire dans le pays.

Elle justifie d'ailleurs ainsi sa volonté d'aboutir à une alliance véritable avec le MODEM.

Ce faisant elle met ainsi dans l'embarras la direction du Parti Socialiste et nombre de militants qui veulent conserver une posture de gauche tout en gardant des contacts , certes plus discrets, avec des éléments du MODEM à qui l'on voudrait bien accrocher le qualificatif de progressistes.

Bref Ségolène ROYAL veut s'allier au grand jour avec le MODEM alors que les autres socialistes veulent des relations clandestines.

Reconnaissons que Ségolène ROYAL  a parfaitement raison de dire que la gauche est minoritaire car c'est la vérité et la stricte réalité.

Il suffit pour s'en convaincre d'étudier les résultats électoraux des éléctions nationales depuis longtemps et aussi les sondages récents.

Les élections locales bien que plus favorables à la "gauche" ne contredisent pas ce qui est dit ci-dessus dans la mesure où elle sont différentes tant en ce qui concerne le champ et les modalités de ces élections que les enjeux politiques.

Même les élections européennes ont été mauvaises pour le Parti Socialiste.

Oui il y a bien longtemps que la gauche n'a pas été majoritaire.

Sous la 5éme République elle l'a été rarement mais bien sûr les 2 élections et mandats de François MITTERAND ont pu laisser croire le contraire.

Rappelons qu'en 1981 MITTERAND n'a pu être élu que grâce aux 16 % du Parti Communiste de Georges MARCHAIS et aux voix de certains gaullistes.

En 1988 il a été réélu grâce au Front National.

En fait la gauche a été majoritaire sous la 4éme République de 1947 à 1956 mais  le Parti Socialiste a refusé de s'allier avec le Parti Communiste Français dont le poids lui faisait peur car à l'époque le PC c'était le 1er parti de gauche et le 1er parti de France avec 25 à 28 %.

Toutefois la "gauche" sera au pouvoir en la personne des socialistes de Guy MOLLET qui seront alliés aux centristes ancêtres du MODEM dans presque toutes les combinaisons ministérielles de la 4éme République, ce que l'on appellera la 3éme force.

Cette 4éme République sera marquée par le sang et les crimes des guerres coloniales que la France ménera en Indochine et en Algérie ainsi que par une soumission totale de notre pays aux USA et à l'OTAN.

Elle s'achévera le 13 mai 1958 par le retour au pouvoir du général De Gaulle qui modifiera profondément les institutions.

La Constitution de 1958 donnera presque tous les pouvoirs au président de la République, ce qui sera encore accentué par la réforme constitutionnelle qui introduit l'élection du président au suffrage universel direct.

En fait si la gauche était intélligente elle aurait dù supprimer cette Constitution de 1958 et l'élection du président au suffrage universel qui n'existe pas d'ailleurs dans la plupart des autres grands pays européens.