LA PLUS GRANDE PARTIE DE LA PRESSE EN FRANCE EST A "GÔCHE"

Les militants de l'UMP feraient bien de réfléchir aux causes de leur défaite, toute relative certes, car comme l'a dit François FILLON, les résultats des régionales 2010 font apparaître le maintien du rapport de forces issu des régionales de 2004.

Connaissant le bilan désastreux des régions "socialistes" on pourrait s'interroger sur le fait que l'opposition régionale UMP n'ait pas pu mieux s'affirmer et chasser les socialistes de quelques régions.

On peut en voir une explication dans le rôle de l'imprégnation idéologique de la gauche dans la quasi-totalité de la presse française, qu'elle soit quotidienne, hebdomadaire ou autre.

Effectivement cette presse a joué son rôle dans la popularisation de la "gôche".

Si le président SARKOZY a pu être élu c'est parce qu'il avait su par un souci de communication permanente et claire répandre dans notre société les idées de progrés à savoir la défense de la démocratie et des libertés politiques et économiques face à une certaine mentalité "soviétique".

Et finalement Nicolas SARKOZY malgré cette presse hostile avait su renverser l'opinion en sa faveur .

Il nous semble qu'en 2010 ce volontarisme dans le souci de la communication a cruellement manqué.

Et il nous semble aussi que la presse pourtant "libérale" s'aligne  en 2010 de plus en plus sur la "gôche".

Le dernier exemple ne date est le départ prévu, ou plutôt le licenciement du journaliste polémiste Eric ZEMMOUR auteur de plusieurs livres intéressants et surtout chroniqueur au Figaro Magazine que j'achetais d'ailleurs pour lui et accessoirement pour Alexis DREZET.

En fait" LE FIGARO" ressemble de plus plus à "l'HUMANITE."

Nous nous passerons donc du Figaro et nous faisons part de toute notre solidarité à Eric ZEMMOUR.